Stéphane DOVERT

Chercheur

Directeur de 2001 à 2004

 

Stéphane Dovert a passé dix-huit ans en Asie entre la recherche en sciences humaines et la diplomatie. Il a notamment fondé l’Institut de Recherche sur l’Asie du Sud-Est Contemporaine en 1999. Il a ensuite eu la charge de la coopération française en Birmanie avant de se voir confier la direction du pôle de l’Ecrit et des Industries culturelles au Ministère français des Affaires étrangères et européennes. Il occupe depuis septembre 2010 le poste de Conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France en Malaisie. Stéphane Dovert a écrit ou coordonné, sous son nom ou le pseudonyme de Gabriel Defert, plus d’une dizaine d’ouvrages de recherche dont Timor Est : Le génocide oublié (L’Harmattan, 1992), L’Indonésie et la Nouvelle-Guinée-Occidentale (L’Harmattan, 1996), Les Musulmans d’Asie du Sud-Est face au vertige de la radicalisation (Les Indes Savantes, 2004), Réfléchir l’Asie du Sud-Est (Les Indes Savantes, 2004) ou Les Rohingya de Birmanie (Aux Lieux d’Être, 2007). Il a également coordonnée une série de monographies nationales : Thaïlande contemporaine (L’Harmattan, 2000 dont une nouvelle édition est sortie en 2011), Viêt Nam contemporain (Les Indes Savantes, 2004, réédité en 2009) et Birmanie contemporaine (Les Indes Savantes, 2008).

--

              

1 août 2017