Mina ROCES

Chercheuse

 

 

Mina Roces a soutenu sa thèse à l’université du Michigan et enseigne dans le Département de philosophie et d’histoire de l’université de New South Wales à Sydney en Australie. Elle est l’auteur de trois livres : Women’s Movements and “the Filipino Woman” 1985-2008 (University of Hawaii, 2012, 277 p.), Kinship Politics in Post-War Philippines, The Lopez Family, 1945-2000 (Manille, De la Salle University Press, 2001), and Women, Power and Kinship Politics: Female Power in Post-War Philippines (Wesport-Londres, Praeger, 1998). Avec Louise Edwards, elle a dirigé plusieurs livres, dont les plus récents Women’s Movements in Asia: Feminisms and Transnational Activism (Londres, Routledge, 2010) et The Politics of Dress in Asia and the Americas (Sussex, Sussex Academic Press, 2007). Ses articles sont parus dans Gender & History, Women’s History Review et Women’s Studies International Forum. Elle écrit un livre sur l’histoire des migrations et l’identité des Philippines.

--

3 août 2017