> Études par pays | Cambodge

Dictionnaire des Khmers rouges

Nouvelle édition révisée


Solomon Kane
Les Indes savantes-Irasec, Paris-Bangkok, mai 2011, 528 p.
ISBN : 978-2-84654-274-6
Langue française Texte français

Entre 1975 et 1979, au Cambodge, périssent près de deux millions de personnes, soit un quart de la population, victimes directes et indirectes des autorités du Kampuchea démocratique, plus connu sous le nom de régime des Khmers rouges. La folie meurtrière des « années Pol Pot » reste inscrite dans les courbes des démographes, et les traumatismes psychologiques qui en résultent continuent d’affecter des dizaines de milliers de Cambodgiens.

Comment comprendre ce qui s’est passé précisément durant les trois années, huit mois et vingt jours d’existence de ce régime figurant parmi les plus barbares qu’ait connu le XXe siècle ? Derrière ces atrocités, il y eut des institutions, des hommes, une idéologie, et un contexte historique et politique. Cette tragédie connut une genèse et une logique ; elle eut également des suites, marquées notamment par la relative impunité dont ont bénéficié ces responsables.

L’histoire du mouvement ne s’arrête pas en 1979 : après la chute du régime, la communauté internationale persiste pendant plus de dix ans à le reconnaître comme seule autorité légitime du Cambodge, et les derniers Khmers rouges ne déposent les armes qu’en 1998, année de la mort de Pol Pot. Ce n’est qu’aujourd’hui, près de trente ans après les faits, qu’on juge les responsables.

Ce dictionnaire, avec ses 370 entrées et son abondante iconographie, offre les clefs nécessaires au décryptage de cette histoire. Solomon Kane procède ici à une véritable anatomie du totalitarisme khmer rouge. Ce travail sans précédent dissèque les rouages du mouvement, élucide le parcours des protagonistes, cartographie un territoire soumis à la terreur et met au jour les ressorts et les séquelles de cette aventure funeste. En perçant le secret et l’hermétisme entretenus par les Khmers rouges à propos de leurs pratiques, ce dictionnaire contribue efficacement à éclaircir l’une des questions fondamentales du contemporain: qu’est-ce qu’une administration criminelle ?

 

Aujourd’hui basé à Bangkok, Solomon Kane, écrivain et journaliste en poste à Phnom Penh et à Hô Chi Minh-Ville au début des années 1990, a rencontré à de multiples reprises les principaux protagonistes de ce drame.