> Études par pays | Brunei

Brunei

De la thalassocratie à la rente


Marie-Sybille de Vienne
CNRS Éditions, Paris, juin 2012, 304 p.
ISBN : 978-2-271-07443-0
Langue française Texte français

 

Derrière le cliché d'une riche monarchie pétrolière se cache l'une des plus anciennes royautés du Sud-Est asiatique, dont l'histoire mérite d'être - scientifiquement - contée. Mais l'intérêt du Brunei Darussalam ne s'arrête pas là : au seuil du IIIe millénaire, le Sultanat (400 000 habitants sur 5 765 km2) a réussi son intégration dans le concert des nations quand ses choix socio-économiques sont à l'opposé de ceux de ses pairs, les émirats du golfe persique. Membre actif de l'ASEAN, il n'a pas hésité à apporter une aide financière substantielle à ses partenaires régionaux (crise de 1997-1999, passage du cyclone Nargis), tout en intervenant dans les opérations de maintien de la paix au Sud-Philippines. La réactivation du coutumier royal (adat-istiadat) et la mise en œuvre d'une idéologie d'État (Melayu Islam Beraja) ont investi la Couronne d’une légitimité supplémentaire : celle d'effectuer la synthèse de la Coutume et de la Religion et d'ainsi conjurer le traumatisme du passage à la modernité par la réinscription du Sultanat dans un continuum culturel. Et si l'absolutisme s'y conjugue aujourd'hui à l'État de droit, c'est sur fond d'État-providence.

--

 

SOMMAIRE

 

Prolégomènes

 

Brunei vs Bornéo

Une géographie apparemment peu favorable
Le meilleur emplacement portuaire de l’ouest de Bornéo
Un site relativement « sensible »

 

De la thalassocratie à la rente pétro-gazière

Sources et méthodologie

Prémisses et émergence de la thalassocratie brunéienne

Migrations austronésiennes et protohistoire maritime (40000 av. J.-C. - VIe siècle apr. J.-C)
Le siècle d’or de Brunei (fin xvM578)

Recomposition des voies commerciales et rivalités intestines (1600-1905)

La carte néerlandaise et son échec
Le double « creux » du xvme siècle
Le choix de la carte britannique et ses avatars (1803-1905)

De la résidence à l’indépendance plénière (1906-1984)

La mise en place d'un gouvernement et d’une administration «modernes» (1906-1941)
L’intermède japonais et la fin de la résidence (1942-1959)

 

L’indépendance et après ? 1984-2010

L'indépendance politique

Une modernisation bien tempérée, 1984-1989
En avant, toutes (1989-1999)
Vent arrière et bordées (2000-2010)

De la rente pétro-gazière à la rente financière ?

Une dominance absolue des hydrocarbures
Un commerce extérieur structurellement excédentaire
Une intégration régionale réussie

À la recherche d’une évaluation du modèle brunéien

Excédents internes et externes
Des surplus au portefeuille
Un modèle singulier

 

Adat istiadat et gestion des hommes

À la recherche du paradigme brunéien

Orang Melayu, orang Brunei ?

La construction démographique
L’éducation, un phénomène récent
Malais = fonctionnaires

Adat-istiadat

L’évolution du coutumier royal
L’ouverture du jeu hiérarchique (1958-2010)
La tradition comme instrument de gestion des hommes

Melayu Islam Beraja

La « fabrique de l’histoire » au service du pouvoir
Le pouvoir au service de la religion et réciproquement
Idéologie d’État - mais d’un état de Droit

 

Des consensus pérennes ?

 

Annexes

Poids, mesures et monnaies
Lexique
Bibliographie thématique
Index
Table des graphiques, cartes et illustrations

--

 

L’AUTEUR

 

Docteur en études extrême-orientales, Marie-Sybille de Vienne enseigne l'histoire économique et la géopolitique de l'Asie du Sud-Est à l'INALCO. Elle dirige la revue Péninsule et est l’auteur de nombreuses publications et contributions, parmi lesquelles Les Chinois en Insulinde, échanges et sociétés marchandes au xvme siècle (2008).