>Accueil

La recherche

L’Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine a son siège a Bangkok. Les projets de recherches développés pas l’Institut portent sur les évolutions politiques, sociales, économiques et environnementales ainsi que sur les dynamiques d’intégration régionale des onze pays de la région – Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Timor Leste et Viêt Nam. Aux expertises portées collectivement ou séparément sur les différents pays du sud-est asiatique, vient s’ajouter l’Asean pris comme telle pour objet d’étude.


Les axes de recherche

Les séminaires


 

L’IRASEC s’est donné quatre missions principales, à savoir :

1) La recherche fondamentale coordonnée par une équipe de chercheurs CNRS en détachement, de maîtres de conférence accueillis en délégation, de jeunes chercheurs (doctorants, docteurs et post doctorants) pouvant bénéficier d’une bourse et/ou d’un soutien à la recherche ; il s’agit dans tous les cas de spécialistes du sud-est asiatique en sciences politiques, en sciences économiques et en sciences sociales (anthropologie, sociologie, géographie, droit, histoire contemporaine).

2) L’expertise des enjeux sociaux et économiques contemporains. Basés dans les différents pays de l’Asie du Sud-Est, les chercheurs de l’Irasec sont au plus près des réalités et des recompositions sociales et géopolitiques de la région. Les analyses de l’Irasec dépassent le seul domaine scientifique : elles intéressent directement les acteurs et les décideurs du développement, ainsi qu’un plus large public ouvert aux enjeux contemporains du sud-est asiatique.

3) La publication scientifique : l’Irasec déploie un éventail diversifié de collections éditoriales. Qu’il s’agisse des monographies nationales ou transnationales, ou qu’il s’agisse des publications en ligne (Carnet de l’IRASEC ou Notes de l’IRASEC). En tant que tête de pont de la recherche en Asie du Sud-Est, l’Institut porte à travers ses publications un regard croisé et pluridisciplinaire sur la région. Nos ouvrages, en langues française et anglaise, évalués par un comité de lecture, sont publiés en partenariat avec des éditeurs faisant autorité dans le milieu scientifique (Éditions du CNRS, Les Indes savantes, Perrin, NUS Press, ISEAS Publishing, I.B. Tauris, Palgrave Macmilla, etc.).

4) La transmission des connaissances et la diffusion du savoir par le biais de conférences, de colloques et de publications. L’Irasec organise des événements scientifiques avec nos partenaires locaux au sein des pôles académiques de la région (universités, séminaires d’instituts de recherche, Alliances françaises, etc.) à l’occasion de la sortie des ouvrages qu’il coordonne.

Tout en se tournant vers des chercheurs confirmés, l’Institut fait appel à de jeunes chercheurs à même de renouveler ses thématiques. À cette fin, l’Irasec propose chaque année deux ou trois bourses de terrain (pour doctorants et post-doctorants) devant déboucher sur une publication et offre également des possibilités de stages de 4 mois (niveaux Master 1 et 2).

La coopération avec les universités, les principaux centres de recherche et les think tank des différents pays du sud-est asiatique est une des priorités de l’Irasec. Cette coopération associe des chercheurs locaux aux publications de l’Irasec, aux conférences qui viennent ponctuer un projet de recherche ou encore aux événements liés au lancement d’un ouvrage. Chaque chercheur de l’Irasec basé dans un pays d’Asie du Sud-Est est rattaché à une université ou à un centre de recherche, contribuant ainsi au renforcement de la coopération régionale.