>Accueil

Bourses de terrain

L’Irasec met à concours chaque année deux bourses d’aide à la recherche sur le terrain. Ces bourses s’adressent en priorité à des doctorant.e.s et à des post-doctorant.e.s français ou étrangers (inscrits dans une université française pour les doctorant.e.s ou associé à un laboratoire de recherche français pour les post-doctorant.e.s) poursuivant des recherches sur l’Asie du Sud-Est contemporaine. Elles sont destinées à mener des enquêtes de terrain sur la thématique du doctorat, approfondir des recherches déjà engagées en thèse ou entamer un nouveau terrain post-doctoral.

Les problématiques doivent apporter une perspective originale et novatrice sur l’Asie du Sud-Est, relevant des champs disciplinaires suivants : sciences politiques, sciences économiques, sciences sociales (anthropologie, sociologie, géographie, droit, histoire contemporaine).

Chaque bourse comprend une allocation forfaitaire de 3 000 euros payable en 1 versement à la signature du contrat. Le boursier s’engage à rendre 2 mois après la réalisation de son terrain un texte de 3 pages maximum (1200 à 1500 signes) intitulé « retour de terrain » comprenant deux ou trois photos, un titre et un chapô. Ce texte sera accessible sur le site de l’Irasec dans la rubrique Bourses.

Les lauréat.e.s des bourses deviennent de facto doctorant.e.s/post-doctorant.e.s associé.e.s à l’Irasec pendant deux ans. Ils peuvent, s’ils le souhaitent, être accueilli.e.s dans les locaux de l’Irasec à Bangkok et participer aux activités du laboratoire, dont le séminaire de recherche.

 

Calendrier de dépôt de candidature :

Le calendrier est le suivant :
De janvier à fin mars : réception des dossiers de candidature (voir détail ci-dessous).
Avril : classement des dossiers par le conseil de laboratoire de l’Irasec et résultats annoncés fin avril.
Mai/Juin : signature de la convention, début de la bourse et virement de 3 000 euros.

Thématiques :
Cette bourse est ouverte à des doctorant.e.s et des post-doctorant.e.s, inscrit.e.s dans une université française dans une des disciplines suivantes : sciences politiques, droit, sciences économiques, anthropologie, sociologie, géographie, histoire contemporaine.
Le projet de recherche proposé par le/la doctorant.e doit de préférence s’inscrire dans la thématique d’un des 4 axes de recherche prioritaires de l’Irasec :
Transitions politiques : cultures politiques, sociétés civiles, nationalismes ethniques et religieux
Enjeux territoriaux (espaces maritimes et terrestres, ressources naturelles, villes durables, politiques foncières)
Dynamiques sociales en Asie du Sud-Est : droit, éducation, santé, place et statut des femmes, migrations
ASEAN : perspectives économiques et intégration régionale
Sociétés et environnements, changements climatiques

Les demandes seront évaluées et sélectionnées par le Conseil de laboratoire de l’Irasec au cours du mois d’avril de chaque année et la réponse sera donnée début mai.

 

Comment faire acte de candidature ?

Le dossier de candidature comprendra :
1) un curriculum vitae détaillé
2) la description du projet de recherche individuel (5 pages – 2500 à 3000 mots max) : état de l’art, programme de recherche et bibliographie succincte.
3) une lettre de recommandation (directeur/trice de thèse et éventuellement, d’une autre personnalité scientifique).
4) le cas échéant, une copie des dernières publications.
5) L’attestation de dépôt ou de soutenance de thèse, ou copie du diplôme de doctorat.

Le dossier complet sera adressé par courriel à la directrice (claire.tran@irasec.com) et à la directrice adjointe de l’Irasec (abigael.pesses@irasec.com)
Date d’envoi des candidatures : du 1er janvier au 31 mars de chaque année.

--

Depuis son inauguration en 2009, la bourse de terrain de l’Irasec a été octroyée à 18 doctorants et postdoctorants :

  1. Audrey BARON-GUTTY (boursière Irasec jusqu’en octobre 2009) sur un projet intitulé «  L’impact de la mondialisation sur les politiques éducatives en Thaïlande ».
  2. Alban SCIASCIA (boursier Irasec jusqu’en février 2011) sur un projet intitulé « La sécurisation portuaire en Asie du Sud-Est: les exemples de Belawan et Port Klang ».
  3. Christophe VIGNE (boursier Irasec jusqu’en février 2011) sur un projet intitulé « La République du Viêt Nam et les exilés vietnamiens; l’aboutissement d’une politique de nationalisme transnational ».
  4. Delphine ALLES (boursière Irasec jusqu’en janvier 2012) sur un projet intitulé « La recomposition des politiques internationales sous l'effet du facteur religieux (cas indonésien et malaisien) ».
  5. Gabriel FACAL (boursier Irasec jusqu’en juin 2012) sur un projet intitulé « Les organisations de type paramilitaire dans la province de Banten (Indonésie) liées aux groupes islamiques ».
  6. Danielle TAN (boursière Irasec jusqu’en janvier 2013) sur un projet intitulé « Le réveil du dragon et des Nâgas. Les nouveaux enjeux géopolitiques et socio-économiques de l’expansion chinoise en Asie du Sud-Est ».
  7. Clément MUSIL (boursier Irasec jusqu’en janvier 2013) sur un projet intitulé « La scène de la coopération urbaine au Viêt Nam. Le jeu de l’accommodation et de la prescription ».
  8. Hui-yeon KIM (boursière Irasec jusqu’en janvier 2013) sur un projet intitulé « Le pentecôtisme coréen à l’épreuve de la transnationalisation : le cas de l’Église du Plein Évangile de Cho Yonggi en Asie du Sud-Est ».
  9. Baptiste BAUGIN (boursier Irasec jusqu’en janvier 2014) sur un projet intitulé « Les exilés timorais et leur retour : formation d’une élite nationale ».
  10. Nicolas LAINEZ (boursier Irasec jusqu’en janvier 2014) sur un projet intitulé « Crédit informel et logiques sociales dans le delta du Mékong ».
  11. Marie Lan NGUYEN-LEROY bénéficie d’une aide à la recherche sur un projet intitulé « La réforme foncière : un enjeu sécuritaire. Approches comparatives du Laos, du Viêt Nam et du Cambodge ».
  12. Souvanxay PHETCHANPHENG : « Formation et insertion socioprofessionnelles des novices et des jeunes bouddhistes dans les réseaux transnationaux (Thaïlande, Laos et Chine du Sud) ».
  13. Amel FARHAT : « Les systèmes de transports transnationaux entre Johor et Singapour ».
  14. Julia TICHIT : « Frontières et trajectoires au sein des communautés agricoles de Metro Manilla (Les Philippines) ».
  15. Adeline MARTINEZ (Doctorante – anthropologie – Université d’Aix-Marseille ) : Risque et développement : Réinstallation post-catastrophe naturelle dans la région du volcan Merapi (Java centre, Indonésie).
  16. Bethsabée SOURIS (doctorante –Science politique- University College of London) : L’influence des groupes ethniques transnationaux sur les conflits ethniques : Le cas de l’Union Nationale Karen en Birmanie.
  17. Gwenn PULLIAT (Docteur en géographie humaine, sociale et économique à l’université Paris Ouest Nanterre - ATER à Aix Marseille Université) : "Diffusion de la ville et sécurité alimentaire : l'agriculture périurbaine à Hanoi"
  18. Isabelle WILHELM (Doctorante en anthropologie à l' université de Strasbourg) : "Les migrants lao de France : enjeux et impacts de leurs actions de développement en milieu rural laotien".