>Accueil

Conférence

Maîtres de leur destin

Les Asiatiques pendant la Première Guerre mondiale
et ses conséquences

Chamchuri 10 Bldg., 7th Floor - Chulalongkorn University
9-10 novembre 2018

L'idée d'une telle conférence est née à Paris au début du processus de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale. Alors que les soldats et ouvriers asiatiques étaient mentionnés comme une masse de colonisés engagés au service de leurs maîtres, les voix d'environ 1 723 000 Asiatiques (plus de 70% des non-occidentaux participant à la guerre), venus de 1914 à 1920 en Europe pour combattre et travailler sur le front ou sur le front intérieur, restent encore un grand champ de recherche inexploré. L'histoire culturelle - qui prend en compte la communauté culturelle mondiale entre le front intérieur et le front intérieur, et l'histoire d'en bas qui tente de prendre en compte le point de vue des gens ordinaires - doit encore remettre en question la vie quotidienne, la rencontre exceptionnelle avec les sociétés européennes et la cohabitation avec les gens ordinaires occidentaux, que ces individus ont vécue. Sans parler de la découverte d'autres champs de bataille dans les régions colonisées du Moyen-Orient.

Organiser la conférence ensemble à Bangkok pour aborder la guerre d'un point de vue asiatique nous semble particulièrement pertinent. Du point de vue de l'élite des trois pays asiatiques engagés dans la guerre (Japon, Chine et Thaïlande) comme du point de vue de ces centaines de milliers d'Asiatiques qui se sont engagés à combattre ou à travailler si loin de chez eux, le récit de cette expérience par des individus asiatiques nous amène à aborder leur vision de leur propre destin. Ainsi, cette conférence considère cette mobilité exceptionnelle vers l'Europe de ces nombreuses expériences individuelles de la Première Guerre mondiale comme une étape majeure de la tendance collective et individuelle en Asie, à devenir "maîtres de leur propre destin" et à laisser un héritage politique et social notable dans les pays asiatiques pendant les années 20 et 30, à commencer par les traités de paix de Versailles avec leurs attentes et leurs désillusions.
Plusieurs ouvrages ont été publiés ces dernières années sur la Première Guerre mondiale dans une perspective asiatique : Nicholas Tarling, Asia and the First World War (The University of Auckland 2014) ; Guoqi Xu, Asia and the Great War : A Shared History (The Greater War), (Oxford University Press, 2017) ; Heather Streets-Salter, World War One in Southeast Asia : Colonialism and Anticolonialism in an Era of Global Conflict (Cambridge University Press, 2017). La perspective de cette conférence est de considérer la Première Guerre mondiale comme un moment clé qui a permis, pour la première fois dans l'histoire, des migrations importantes de personnes et des circulations d'idées, d'objets et de techniques entre l'Asie et l'Europe dans les deux sens. L'objectif de cette conférence est de mettre en lumière les trajectoires individuelles et collectives asiatiques, marquées par leur volonté de devenir les "maîtres de leur propre destin" dans le contexte colonial et de la guerre totale. Il s'agit d'unir les perspectives de l'histoire mondiale, de la micro-histoire et de l'histoire d'en bas. Une approche biographique avec l'illustration des expériences "atypiques" des individus pourrait permettre de mesurer l'impact d'expériences particulières de guerre et d'Europe sur leur vie ainsi que sur leur cercle familial.
Il s'agit d'analyser leur expérience de la guerre, leurs conditions de vie et leurs états d'esprit en Europe ainsi que le retour dans leur pays d'origine à partir de sources diverses (commission de censure postale de l'armée, lettres intimes, presse, photographies, mémoires, journaux et œuvres littéraires, et beaucoup plus). Comment les travailleurs ou les soldats asiatiques ont-ils saisi cette occasion exceptionnelle de "prendre en main leur propre destin" tant au niveau individuel que national ? Comment les Asiatiques ont-ils appliqué cette expérience "exceptionnelle" de la Première Guerre mondiale et de l'expatriation à leur vie personnelle et sociale ? Quel a été l'impact de ces individus sur le destin politique, économique, social et culturel des peuples asiatiques sous le régime colonial ? La transition entre les aspirations individuelles en utilisant les expériences de l'Europe et les aspirations politiques en revenant dans leur pays d'origine, en d'autres termes leur capacité à devenir "maîtres de leur propre destin", sera particulièrement explorée.
Nous espérons que cette conférence permettra de mieux comprendre le rôle des Asiatiques dans la Première Guerre mondiale et l'héritage de la guerre en Asie, contribuant ainsi à l'écriture d'une Histoire mondiale de la Première Guerre mondiale. Loin d'être un événement très marginal pour les Asiatiques, cette question qui s'est posée au début du siècle dernier a marqué une étape clé de la longue marche asiatique vers la modernité, qui avait débuté à la fin du XIXe siècle et qui est encore aujourd'hui un enjeu majeur.

Télécharger le programme et le livret.

Lire l'article du Journal du CNRS.