>Accueil

Exposition

Exposition Eugène Burnand

Alliance Française, 179 Thanon Witthayu
Lumphini, Pathum Wan - 10330 Bangkok
November 9th - 23rd 2018

Grâce à François Doré de la Librairie du Siam, l'Irasec et l'Alliance Française sont heureux de présenter 10 portraits originaux de soldats asiatiques réalisés par Eugène Burnand (1850-1921). Ils font partie de sa collection de soldats de la Grande Guerre dessinés entre 1917 et 1921 par le peintre suisse. Après des études à l'École des Beaux-Arts de Genève et à Paris, le paysagiste s'intéresse à d'autres genres comme la peinture religieuse. Il se passionne également pour la gravure et l'illustration, collaborant avec des périodiques comme L'Illustration. Il est surtout connu pour sa série de portraits au pastel et au crayon représentant des soldats de la Grande Guerre. Lors de sa mission militaire à Paris en 1917, il séjourne rue d'Assas, près du séminaire de Saint-Sulpice, où sont logées les troupes de passage. Il y dessine ses premiers modèles, puis parcourt la France, notamment Marseille et Montpellier, où sont stationnées les troupes coloniales françaises et britanniques. Ses modèles ont été payés, mais certains ont refusé d'être payés parce qu'ils considéraient que c'était un honneur. La plupart sont identifiés par leur nom, certains seulement par leur grade, leur unité ou leur pays d'origine.

Burnand organise sa première exposition d'environ quatre-vingts portraits en mai 1919 au Musée du Luxembourg. Puis, avec l'aide des autorités militaires alliées, il a poursuivi son projet en produisant un catalogue des soldats qui ont participé au conflit. Il a été impressionné par la multiplicité des nations impliquées dans le conflit et la variété des cultures représentées. Il voulait "étudier le soldat moderne d'un point de vue psychologique" et ajouter à ce programme initial des intentions plus ambitieuses, comme l'intérêt ethnographique. La série de portraits de soldats d'Eugène Burnand a fait l'objet d'une préface du maréchal Foch, Les Alliés dans la guerre des Nations, publiée en 1922, peu après sa mort.