>Accueil

compte-rendu de conférence

Politics, Society and Sustainability in the South China Sea

Christine CABASSETGrâce au Comité organisateur, dont François-Xavier BONNET au nom de l'IRASEC, 21 intervenants d'Asie du Sud-Est et de France se sont réunis à l'Université De La Salle pour discuter et débattre des enjeux diplomatiques et stratégiques de la mer de Chine méridionale. La conférence a été officiellement ouverte par Dr Laurene CHUA-GARCIA, Vice-présidente des relations extérieures et de l'internationalisation de l'Université De La Salle, M. Fabrice FIZE, premier conseiller de l'ambassade de France aux Philippines, et Dr Christine CABASSET, chercheure IRASEC et directrice des publications. Avec plus d’une centaine de participants, parmi lesquels des décideurs mais aussi des enseignants et des étudiants de plusieurs universités de Manille, le public a apporté une contribution active avec des commentaires et des questions avisés.

Dr Laurene Chua-Garcia (vice-presidente for External Relations and Internationalization, De La Salle University)   Remise de l'ouvrage Philippines, archipel des échanges, au haut magistrat Antonio Carpio   Mr Fabrice Fitz (premier conseiller de l'ambassade de France aux Philippines)

Photo de droite : Dr Laurene CHUA-GARCIA (vice-presidente for External Relations and Internationalization, De La Salle University).
Au milieu : Fin de la conference. Remise de l'ouvrage Philippines, archipel des échanges, au haut magistrat Antonio CARPIO.
Photo de gauche : M Fabrice FIZE (premier conseiller de l'ambassade de France aux Philippines).

Panel 1 de gauche à droite (Fabrice Fitz, Dr Laurene Chua-Garcia, Captain Martin Sebastian, Dr Aries Arugay, Dr Alma Salvador, Prof Herman KraftLe premier panel s'est concentré sur l'évolution des revendications en mer de Chine méridionale (MCM) depuis la décision de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) en faveur des Philippines contre la Chine le 12 juillet 2016. Le capitaine Martin SEBASTIAN (MIMA) a présenté le point de vue de la Malaisie sur la question puisque la MCM représente une artère économique importante (pétrole, gaz et pêche entre autres). Pour lui, il est difficile de résoudre les problèmes de la MCM en raison de la dichotomie fondatrice « Souveraineté contre économie ». Pour le professeur Herman Joseph KRAFT (Université des Philippines), la question n'est pas vraiment « ce qui a changé » mais « combien cela a changé ». Une autre question cruciale est: comment pouvons-nous faire appliquer une décision judiciaire? Dr. Alma SALVADOR (Université Ateneo de Manila) a focalisé sa présentation sur l'impact de la décision sur les Philippines et le Vietnam. Elle a également questionné le Code de Conduite - COC versus la plateforme mondiale UNCLOS.

Panel 2 gauche à droite Dr Eric Frecon, Dr Christine Cabasset, Dr Aileen Baviera, Dr Charmaine Willoughby, Quentin BiehlerLe 2e panel a porté sur les puissances extérieures et les institutions régionales. Dr. Aileen BAVIERA (Asia Pacific Pathways to Progress) s'est intéressée à la concurrence américaine et chinoise pour le leadership en Asie et particulièrement en MCM, en tant que puissances maritimes, avec un intérêt maritime global. Dr Éric FRÉCON (IRASEC) a centré sa présentation sur le discours et la politique française vis-à-vis de la mer de Chine méridionale et de l'Indo-Pacifique, avec une présence croissante en MCM, par exemple grâce à des exercices navals (ex. SEACAT 2019), et de nombreux discours de haut niveau sur l'Indo-Pacifique. Dr Chairmaine WILLOUGHBY (Université De La Salle) a donné un point de vue sur l'action du Secrétariat de l'Asean qui, en raison de l'Asean Way, est une plateforme pour négocier une solution, pas un outil de résolution des problèmes.

Panel 3 De gauche à droite Dr Francis Domingo, Justice Antonio Carpio, Mr Francois-Xavier Bonnet, Rear Admiral Rommel OngLe 3e panel était centré sur l'importance stratégique de la MCM. Le haut-magistrat Antonio CARPIO est revenu sur l'histoire et l'expansion de la zone économique exclusive (ZEE) jusqu'à 200 milles marins et sur les opérations de liberté de navigation en MCM. François-Xavier BONNET (IRASEC) a présenté « Les îles Spratleys : un havre de paix pour les sous-marins » à travers l'histoire de la découverte des voies maritimes secrètes et de leur intérêt stratégique. Le contre-amiral Rommel ONG (Security Reform Initiative) a donné un aperçu des moyens clefs pour le contrôle aérien, spatial et maritime visant à la protection de la souveraineté en MCM.

Panel 4 gauche à droite Dr Eric Frecon, Dr Jed Aaron Rabena, Atty Raphael Lotilla, Dr Elaine TolentinoLe 4ème panel était consacré aux opportunités et les limites de la coopération avec la Chine. Dr Jed Aaron RABENA (Asia Pacific Pathways to Progress) a présenté les opportunités et les défis de l'initiative de la route de la soie Chinoise aux Philippines. Atty. Raphael LOTILLA (Asia Pacific Pathways to Progress) a centré sa présentation sur les opportunités de coopération, vues par exemple à travers les investissements directs étrangers (IDE) totaux en Asie du Sud-Est, et les IDE chinois en Asie du Sud-Est, avec une attention spéciale sur le cas des Philippines. Dr Elaine TOLENTINO (Université De La Salle) a envisagé sur les limites de la coopération de l'ASEAN sur le code de conduite, notant la longueur du processus concernant ce dernier.

Panel 5 gauche à droite Dr Jay Batongbacal, Dr Maria Carmen Lagman, Lt Commander Carter Luma-agLe 5ème et dernier panel a été dédié à la dégradation de l'environnement dans la MCM. Le Dr Jay BATONGBACAL (univ des Philippines) s'est concentré sur la pêche marquée par une forte densité de navires de pêche et une augmentation globale de la production, mais avec des indicateurs alarmants. Dr. Ma. Carmen LAGMAN (Univ De La Salle) a également centré son propos sur la pêche dans la MCM, soulignant les risques économiques et sociaux dus au nombre de personnes dépendantes des ressources marines et aux zones de surpêche. Le lieutenant-commandant Carter LUMA-ANG (National Mapping and Resource information Authority) a présenté les travaux de l'Autorité sur les impacts du changement climatique et de l'élévation du niveau de la mer sur les zones côtières au niveau des municipalités.

De gauche à droite Elaine Tolentino, Éric Frecon (derriere), Charmaine Willoughby, Jed Aaron Rabena, Maria Carmen Lagman,  Laurene Chua-Garcia, Francois-Xavier Bonnet, Antonio Carpio, Jay Batongbacal, Carter Luma-ang, Christine Cabasset, Francis Domingo

De gauche à droite Elaine TOLENTINO, Eric FRÉCON (derriere), Charmaine WILLOUGHBY, Jed Aaron RABENA, Maria Carmen LAGMAN, Laurene CHUA-GARCIA, Francois-Xavier BONNET, Antonio CARPIO, Jay BATONGBACAL, Carter LUMA-ANG, Christine CABASSET, Francis DOMINGO.