Jacques IVANOFF

Chercheur

 

 

Ethnologue au CNRS depuis 1992, il travaille sur les populations des frontières, les dynamiques migratoires, les résiliences ethniques et sociales. Il a vécu pendant plusieurs années avec les Austronésiens moken, nomades marins de l’archipel Mergui, en Thaïlande et en Birmanie. Il a récemment coordonné Thaïlande contemporaine avec Stéphane Dovert (Bangkok-Paris, Irasec-Les Indes savantes, 2011) et publié un ouvrage sur le Sud de la Thaïlande (The Cultural Roots of Violence in Malay Southern Thailand, 2 vols, Bangkok, White Lotus Press, 2009 et 2012) expliquant la dynamique culturelle de la rébellion. Enfin, il a copublié deux « Carnets » de l’Irasec concernant les trafics humains : La Monnaie des frontières (2009) et Thaïlande : aux origines d’une crise (2010), ce dernier expliquant les facteurs socioéconomiques et les archaïsmes culturels qui ont provoqué la crise dite « des Jaunes et des Rouges ».

--

     

26 mars 2017