> Carnets

Réseaux d'influence et politique locale en Indonésie

Les « hommes forts » de l'organisation Pendekar Banten


Mary Van Treche
Irasec, Bangkok, juin 2012, 112 p.
ISBN : 978-616-7571-12-6
Langue française Texte français

En Indonésie, les milices civiles ont dans une large mesure participé aux différents soulèvements et mouvements politiques qui ont tracé le chemin de l’indépendance du pays en 1945. À Sumatra, Java, Madura, Bali, ces milices avaient pour socle des écoles d’arts martiaux, que le gouvernement entreprit de maîtriser par le biais d’organisations de type paramilitaire. Je propose ici d’étudier l’une d’entre elles, la Persatuan Pendekar Persilatan dan Seni Budaya Banten Indonesia (PPPSBBI), qui opère localement sous le nom de Pendekar Banten, les « hommes forts de Banten ».

--

   Lire le livre

--

SOMMAIRE

 

Introduction

 

1 - La dépolitisation de l’islam à Banten

1 - L’essor du jawara Haji Chasan Sochib
2 - Les volontés d’autonomie régionale après l’indépendance de l’Indonésie
3 - La cooptation des leaders religieux par l’organisation Satkar Ulama
4 - Le contrôle des organisations islamiques
5 - Le soutien politique des leaders religieux après la Reformasi

 

2 - Les réseaux paramilitaires et de sécurité de la Pendekar Banten

1 - La fondation de la Pendekar Banten
2 - La pratique des arts martiaux et d’invulnérabilité des réseaux de sécurité
3 - Les collaborations entre milices civiles et avec l’armée
4 - La Reformasi : les nouvelles frontières de la Pendekar Banten

 

3 - Les pendekar : défenseurs de la société bantenoise, des « arts culturels » et d’un islam vertueux

1 - Du jawara au pendekar
2 - Banten comme « le jardin culturel de l’islam »
3 - La mission sociale et éducative de la Pendekar Banten
4 - Le contrôle des médias
5 - Un ordre supérieur aux racines de l’élitisme bantenois

 

4 - La mainmise du Groupe du Rau sur le développement économique régional

1 - L’entreprenariat, une affaire de pendekar
2 - Les activités du Groupe du Rau dans le secteur industriel
3 - Les mécanismes de gestion familiale des projets de construction
4 - Les affaires comme un combat

 

5 - Le pouvoir d’une dynastie

1 - La création de la province de Banten en 2000
2 - Les élections législatives de 2001 et les provinciales de 2002
3 - Les élections législatives de 2004 et les provinciales de 2006
4 - La famille de Haji Chasan Sochib et les forces d’opposition
5 - Le phénomène de « clanisme politique » à Banten

 

Conclusion

1 - Autorité traditionnelle et centralisation du pouvoir politique
2 - Décentralisation et institutionnalisation des groupes de sécurité
3 - L’hypercentralisation vectrice d’opposition

 

Bibliographie
Glossaire
Carte de Java Ouest

--

L’auteur

Née d’un père Indo-hollandais et d’une mère Belge, Mary Van Treche a passé plusieurs années de son enfance en Indonésie. Aujourd’hui doctorante en Sciences politiques et sociales à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales de l’Université de Liège, ses travaux portent sur les milices civiles et les organisations islamiques dans les régions limitrophes de l’ouest de Java et du sud de Sumatra.