> Carnets

La Monnaie des frontières

Migrations birmanes dans le sud de la Thaïlande, réseaux et internationalisation des frontières


Série Observatoire
Maxime Boutry et Jacques Ivanoff
Irasec, Bangkok, décembre 2009, 160 p.

Langue française Texte français
Langue : 978-616-90282-3-9

 

   Lire le livre

 

--

Sommaire

 

Prologue : du « qualitatif » au « quantitatif »

 

Première partie - Méthodes : histoires de frontières, mobilité, migrations et immigration

1 - De l’importance de l’ethno-histoire pour comprendre les facteurs de migration
2 - Une analyse du discours des migrants (Pratique du terrain)
3 - Des modalités contemporaines pour un phénomène séculaire
4 - Segmentation contemporaine versus immigration indifférenciée
5 - Internationalisation de l’immigration illégale
6 - Vente et achat : les changements

 

Deuxième partie - Filières, trafiquants et trafiqués

1 - La construction des filières et la segmentation économique
2 - Contrôle, institutionnalisation de l’illégalité et organisation du passage
3 - Vendeurs d’âmes : différenciation et spécialisation de l’humanité trafiquée
4 - La filière pêche : un système hiérarchique pour un travail dangereux, dénigré… mais accepté ?
5 - La prostitution birmane, corollaire de la filière pêche ?

 

Troisième partie - Les frontières en tant qu’espace social

1 - « Sur l’autre bord » : de l’immigration à la colonisation
2 - Scolarisation et mariage, un processus d’adaptation contrôlé
3 - Réinventer les origines
4 - La menace des chiffres contre la compréhension du système

 

Conclusion

Bibliographie

 

Annexes 1 : Le terrain avant les chiffres
Annexe 2 : Les différents types de bateaux et les équipages
Annexe 3 : Les enfants dans le courant migratoire

--

Les auteurs

Docteurs à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris, Maxime Boutry et Jacques Ivanoff travaillent sur les interactions sociales et les constructions identitaires aux frontières. Depuis 2003, ils sillonnent l’archipel Mergui pour observer les contacts interethniques entre pêcheurs birmans et nomades moken.