> Études transnationales

Armée du Peuple, Armée du Roi

Les militaires face à la société en Indonésie et en Thaïlande


Arnaud Dubus & Nicolas Revise
L'Harmattan-Irasec, Paris-Bangkok, 2002, XX-256 p.
ISBN : 2-7475-1898-x
Langue française Texte français

A quoi doit servir l'armée dans les grands pays d'Asie du Sud-Est ? Pendant de longues années, la réponse donnée par l’Indonésie comme par la Thaïlande a été claire. Les militaires contrôlaient la vie politique, l'activité économique, et s'efforçaient d'assurer leur emprise à tous les niveaux de la société.

Depuis 1992 à Bangkok et 1998 à Jakarta, les uniformes semblent de nouveau cantonnés à leur tâche traditionnelle de défense nationale. Mais ce mouvement est-il définitif et est-il même « naturel » dans des sociétés en pleine mutation ?

Ce livre s’efforce d’apporter des réponses à ces questions, en dessinant ainsi ce qui pourrait être l’avenir des relations entre civils et militaires dans la région.

--

   Lire le livre

--

Table des matières

 

Remerciements
Conventions orthographiques
Glossaire

Introduction : Le rôle de l’armée ?

 

I - L'emergence des armées thailandaise et indonesienne

1 – Des génèses distinctes : la lutte pour le pouvoir et la lutte pour l’indépendance

2 – L’expression de deux aspirations totalitaires : L’armée au service des militaires ou l’armée au service de la Nation

 

II - Quelles défenses nationales pour quelles menaces extérieures ?

1 – Les armées thaïlandaise et indonésienne considèrent-elles leurs voisins comme des menaces ?

1.1 – Des méfiances ataviques nées dans la guerre froide
1.2 – L’Indonésie « en manque » de voisins belliqueux ?
1.3 – La Thaïlande plus qu’attentive à ses frontières

 

2 – Les menaces non-étatiques et la nouvelle donne de la sécurité régionale

2.1 – La crise économique : un affaiblissement objectif des forces armées régionales
2.2 – Les nouvelles menaces
2.3 – La coopération régionale en matière de défense
2.4 – Les missions sous mandat des Nations unies

 

III - La mission de sécurité intérieure une clef d’ingérence dans les affaires civiles

1 – La lutte contre les guérillas séparatistes

1.1 – Timor Oriental et Nouvelle-Guinée Occidentale : violences et carences de la chaîne de commandement
1.2 – Au nom de l’Islam : la guérilla acehnaise et la guérilla du PULO
1.3 – Les pourquoi de la méthode et de ses résultats

2 – La lutte contre la menace communiste : a la frontière de la mission de sécurité nationale et de la lutte pour le maintien de l’ordre établi

3 – Les nouvelles missions : lutte contre la drogue et le banditisme

4 – La dualité Armée-Police : des prérogatives difficiles à distinguer

 

IV - Le rôle économique de l’armée maitrîse du développement et enrichissement des cadres

1 – L’armée au service du développement économique et social

1.1 – L’engagement auprès de la collectivité : allier sécurité et développement
1.2 – L’engagement au bénéfice de la troupe : œuvre sociale devenue instrument d’intervention économique

 

2 – Faire des affaires : necessité ou opportunite ?

2.1 – La genèse ou quand l’armée joue les nouveaux riches
2.2 – La maturité des hommes d’affaires en uniforme

 

3 – Les effets induits de l’implication de l’armée dans la vie economique

3.1 – La déprofessionnalisation
3.2 – Les clés politiques du contrôle économique
3.3 – La tentative de réforme : rationalisation ou désengagement ?

 

V - La politique : une matière trop sérieuse pour être laissée aux civils

1 – Décennies 1960-1970 : l’armée cadenasse la societe

1.1 – L’ambiguïté de la notion d’armée professionnelle : se cantonner à certaines tâches ou simplement « bien faire son travail ».
1.2 – La toute puissance de l’armée par l’exercice du pouvoir politique et administratif

 

2 – A l’orée des annees 80 : l’érosion du pouvoir militaire ?

2.1 – En Thaïlande : fin du monolithisme et émergencedu débat parlementaire
2.2 – En Indonésie : Au-delà du théâtre d’ombres parlementaire, une dépolitisation de l’armée orchestrée par Suharto

 

3 – Thaïlande 1991-1992 et Indonésie 1998 : deux crises qui marquent le reflux de l’armée de la scène politique

4 – Vers des armées dépolitisées ?

4.1 – Une TNI toujours politique et des officiers en réserve d’un destin national
4.2 – Sur la scène politique thaïlandaise, les militaires délaissent l’uniforme pour le costume-cravate

 

VI - Etat d’esprit militaire et culture civile

1 – Etre militaire : quelle représentation de soi ?

1.1 – Une élite soigneusement façonnée
1.2 – Nous et eux : un véritable sentiment élitaire

2 – Comment les civils perçoivent-ils les militaires ?

3 – Armée ethnique ou Armée nationale

 

Une conclusion en forme de question : la démocratisation d’un régime politique assure-t-elle une subordination irréversible des militaires aux civils ?

Bibliographie
Index
Table des matières

 

Acheter le livre