Accueil > Français > L’Institut > Nous rejoindre

Bourses de terrain

L’IRASEC met à concours chaque année deux bourses d’aide à la recherche sur le terrain. Ces bourses s’adressent à des doctorant.e.s français ou étrangers (inscrits dans une université française) poursuivant des recherches sur l’Asie du Sud-Est contemporaine. Elles sont destinées à mener des enquêtes de terrain sur la thématique du doctorat ou à approfondir des recherches déjà engagées en thèse. Les problématiques doivent apporter une perspective originale et novatrice sur l’Asie du Sud-Est, relevant des champs disciplinaires couverts par les activités de recherche de l’IRASEC (voir les axes de recherche).

La sélection et l’examen des candidatures ainsi que le désignation des lauréat.es est de la responsabilité du Conseil de laboratoire, souverain en la matière. Chaque bourse comprend une allocation forfaitaire de 3 000 euros payable en un versement unique à la signature du contrat.

Le/la boursier.ière s’engage à soumettre dans les six mois après son terrain une note de recherche. Celle-ci sera, après acceptation et un éventuel travail d’édition scientifique, publiée sur le site de l’IRASEC dans la rubrique « Notes de l’IRASEC ». Ce texte n’est pas un rapport de terrain, mais un véritable petit travail de recherche, destiné à contribuer à la formation du/de la boursier.ière

Les lauréat.e.s des bourses deviennent de facto doctorant.e.s/post-doctorant.e.s associé.e.s à l’IRASEC pendant deux ans. Ils peuvent, s’ils le souhaitent, être accueilli.e.s dans les locaux de l’IRASEC à Bangkok et participer aux activités du laboratoire.

Calendrier des candidatures :

  • 1er janvier au 31mars : réception des dossiers de candidature (voir détails ci-dessous).
  • 1er mai : après classement des dossiers par le Conseil de laboratoire de l’IRASEC, les résultats seront annoncés à tous les candidats. Suivront la signature de la convention et le versement de la bourse.

Dossier de candidature :

  • curriculum vitae détaillé
  • description du projet de recherche individuel (5 pages – 2 500 à 3 000 mots max) : état de l’art, programme de recherche et bibliographie succincte.
  • carte d’étudiant ou attestation d’inscription en doctorat.
  • le cas échéant, copie des dernières publications.

Le dossier complet sera adressé par courriel conjointement à la direction (jerome.samuel irasec.com) et à la direction adjointe (gabriel.facal irasec.com)
Date d’envoi des candidatures : du 1er janvier au 31 mars de chaque année.

Depuis leur création en 2009, les bourses de terrain de l’IRASEC ont été octroyées à 30 doctorants et postdoctorants :

  • 2022 - Audrey FARAL, Doctorante en géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Laboratoire de Géographie Physique) : Île paradisiaque ou porte de l’enfer ? Approche géomorphologique et géohistorique des catastrophes naturelles à Bali au XVIIIe siècle (Indonésie)
  • 2022 - Zoé A. LAMBERT, Doctorante en géographie à l’Université Grenoble-Alpes (laboratoire Pacte) : La « nature » comme dispositif smart de la « ville durable » néolibérale. Quels enjeux écologiques et politiques de l’instrumentalisation du végétal à Montréal (Canada) et à Petaling Jaya (Malaisie) ?
  • 2021 - Sarah KERBOAS, Doctorante en Anthropologie (Université Jean Jaurès, Toulouse) : Représentations, discours et pratiques des aidés : une approche anthropologique du volontourisme au Cambodge
  • 2021 - Many NORNG, Doctorante en Sciences du langage (INALCO, Paris) : Dictionnaire khmer unilingue de l’Institut Bouddhique comme instrument de réflexion sur la normalisation linguistique au Cambodge (1900-2018) 
  • 2021 - Andar NUBOWO, Doctorant en Philosophie et épistémologie (ENS Lyon – IAO) : La genèse d’un Islam du juste milieu : une sociohistoire des courants de l’islam progressiste indonésien 
  • 2020 - Clara JULLIEN, Doctorante en aménagement (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Géographie-Cités UMR 8504) : Le refuge urbain : l’insertion urbaine des déplacés environnementaux au Vietnam - (Bourse « Environnement et développement durable »)
  • 2020 - Adélaïde MARTIN, Doctorante en Science politique (Université Paris Nanterre (UPN)) : Sociologie des élites politico-administratives cambodgiennes internationalisées (1970-2021)
  • 2020 - Juliette SENDRA, Doctorante en Anthropologie sociale et culturelle (École Doctorale 355 « Espaces, Cultures et Sociétés », Université d’Aix- Marseille) : Politiques de développement contre soutenabilité sociale, éducative et environnementale. Approche comparée d’un village touristique et d’un village agricole voisins à Java (Gunung Kidul, Indonésie)
  • 2019 - Gloria Truly ESTRELITA, Doctorante en histoire, EHESS - Centre Asie du Sud-Est (CASE/UMR 8170) : Le programme social du Cardinal : l’église catholique indonésienne, l’islam et le mouvement anti-communiste (1969-1981) - (2019)
  • 2019 - Clara GILBERT, Doctorante en anthropologie, EHESS – CASE : Pluralisme religieux et arts de la performance : étude des pratiques syncrétiques de l’islam javanais au sein du théâtre masqué wayang topèng à Java Centre - (2019)
  • 2018 - Nicolas LAINÉRapport à la nature et rapport à autrui chez les Tai-Lue au Laos : le cas du buffle et de l’éléphant
  • 2018 - Louise PERRODINDe l’ancrage dans l’informalité des Rohingyas en Malaisie 
  • 2017 - Gwenn PULLIAT (Docteur en géographie humaine, sociale et économique à l’université Paris Ouest Nanterre - ATER à Aix Marseille Université) : "Diffusion de la ville et sécurité alimentaire : l’agriculture périurbaine à Hanoi"
  • 2017 - Isabelle WILHELM (Doctorante en anthropologie à l’ université de Strasbourg) : "Les migrants lao de France : enjeux et impacts de leurs actions de développement en milieu rural laotien".
  • 2016 - Adeline MARTINEZ (Doctorante – anthropologie – Université d’Aix-Marseille ) : Risque et développement : Réinstallation post-catastrophe naturelle dans la région du volcan Merapi (Java centre, Indonésie).
  • 2016 - Bethsabée SOURIS (doctorante –Science politique- University College of London) : L’influence des groupes ethniques transnationaux sur les conflits ethniques : Le cas de l’Union Nationale Karen en Birmanie.
  • 2015 - Amel FARHAT : « Les systèmes de transports transnationaux entre Johor et Singapour ».
  • 2015 - Julia TICHIT : « Frontières et trajectoires au sein des communautés agricoles de Metro Manilla (Les Philippines) ».
  • 2014 - Marie Lan NGUYEN-LEROY bénéficie d’une aide à la recherche sur un projet intitulé « La réforme foncière : un enjeu sécuritaire. Approches comparatives du Laos, du Viêt Nam et du Cambodge ».
  • 2014 - Souvanxay PHETCHANPHENG : « Formation et insertion socioprofessionnelles des novices et des jeunes bouddhistes dans les réseaux transnationaux (Thaïlande, Laos et Chine du Sud) ».
  • 2013 - Baptiste BAUGIN sur un projet intitulé « Les exilés timorais et leur retour : formation d’une élite nationale ».
  • 2013 - Nicolas LAINEZ sur un projet intitulé « Crédit informel et logiques sociales dans le delta du Mékong ».
  • 2012 - Danielle TAN sur un projet intitulé « Le réveil du dragon et des Nâgas. Les nouveaux enjeux géopolitiques et socio-économiques de l’expansion chinoise en Asie du Sud-Est ».
  • 2012 - Clément MUSIL sur un projet intitulé « La scène de la coopération urbaine au Viêt Nam. Le jeu de l’accommodation et de la prescription ».
  • 2012 - Hui-yeon KIM sur un projet intitulé « Le pentecôtisme coréen à l’épreuve de la transnationalisation : le cas de l’Église du Plein Évangile de Cho Yonggi en Asie du Sud-Est ».
  • 2011 - Delphine ALLÈS sur un projet intitulé « La recomposition des politiques internationales sous l’effet du facteur religieux (cas indonésien et malaisien) ».
  • 2011 - Gabriel FACAL sur un projet intitulé « Les organisations de type paramilitaire dans la province de Banten (Indonésie) liées aux groupes islamiques ».
  • 2010 - Alban SCIASCIA sur un projet intitulé « La sécurisation portuaire en Asie du Sud-Est : les exemples de Belawan et Port Klang ».
  • 2010 - Christophe VIGNE sur un projet intitulé « La République du Viêt Nam et les exilés vietnamiens ; l’aboutissement d’une politique de nationalisme transnational ».
  • 2009 - Audrey BARON-GUTTY sur un projet intitulé « L’impact de la mondialisation sur les politiques éducatives en Thaïlande ».