Accueil > Français > La recherche > Projets de recherche > Sur autres financements

Faits religieux chrétiens aux Philippines

 

(Projet de recherche de Elizabeth LUQUIN, chercheuse statutaire à l’IRASEC)

 

Les faits religieux chrétiens aux Philippines, plus particulièrement sur

  1.  les cultes chrétiens indépendants (notamment l’Iglesia Mistica Filipina) et
  2.  la place des femmes.

The Iglesia Mistica Filipina central church in CalapanSi les études sur le catholicisme et les évangélismes philippins sont relativement nombreuses, peu s’intéressent aux différentes églises locales — à l’exception des églises rizalistes (qui ont transformé le héros national José Rizal, entre autres — en divinité ou en saint, et sont le plus souvent millénaristes). Ces petites églises indépendantes (simbahan), appelées aussi cultes (kulto) ou sectes (sekta), sont également définies comme des mouvements religieux autochtones syncrétiques.

L’étude des traits communs entre les religions non chrétiennes et les cultes chrétiens indépendants (mais aussi les différentes formes de christianisme ou de syncrétisme) concerne, entre autres, les êtres ou divinités invoqués (la Mère des montagnes et la Vierge Marie par exemple), les prières et invocations, les amulettes ou les scapulaires catholiques. On peut examiner le fait que les saints auraient remplacé les ancêtres/entités divines/esprits qui exaucent les vœux de bonnes récoltes, protègent, assurent la fertilité et les revenus, etc. tant que les vivants les invoquent et les nourrissent ; voir, par exemple, la Toussaint (Elesterio 1989). Ces motifs des religions préhispaniques nous renvoient aux pratiques rituelles non chrétiennes des différents groupes linguistiques minoritaires de l’archipel. Il sera intéressant d’identifier quels éléments ont été maintenus ou reconstruits suite à la colonisation.

Le deuxième thème permettra d’identifier la place des femmes dans les cultes chrétiens indépendants du Vatican, du protestantisme ou des courants évangéliques.

Nous questionnerons donc la diversité du fait religieux philippin plus particulièrement dans les Eglises ou cultes/mouvements religieux indépendants locaux (et notamment dans l’Iglesia Mistica Filipina) : comment est-il lié aux familles élargies (" clans "), aux congrégations, à la propriété foncière, au pouvoir personnel ou politique et enfin au pouvoir des ancêtres morts devenus — ou non — saints ?

Cette recherche s’inscrit dans l’axe de recherche IRASEC Dynamiques sociales : droits, éducation, place et statut des femmes, migrations, santé.